Ψ - Forum des étudiants en psychologie - Ψ
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Annales Master 1 - Année 2005-2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shrink Universe
MODO
MODO


Nombre de messages : 1279
Age : 11
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Annales Master 1 - Année 2005-2006   Sam 27 Jan - 13:35

TRONC COMMUN aux masters CLIPAT - NEUROPSY - DEV



ENEA (psycho clinique et psychopatho de l'enfant) :
Partie Clinique :
Traiter un sujet au choix :

Sujet de Mme CORNILLOT
Quelles sont les principales modalités d'expression de souffrance chez le nourrisson ?
OU Sujet de Mme EMMANUELLI
Sur quoi portent les controverses concernant la question du complexe d'Oedipe féminin ?

Partie psychopathologie (Jean Louis Adrien)
Décrivez les caractéristiques sémiologiques de la dyslexie de l'enfant et indiquez les déficiences typiques qui caractérisent les 2 formes principales de la dyslexie


ADU (psychopathologie et psycho clinique de l'adulte)
Choisir 1 sujet au choix
Sujet de Mme Bungener:
1) Quelles sont les raisons pour lesquelles une tentative de suicide ne peut pas toujours être considérée comme un suicide manqué? (14 pts)
2) Quels sont les types de relation entre dépression et démence que JM Azorin propose dans son article "Pseudodémences, Démences et Dépression" ? (10 lignes max) (6pts)

Sujet de Mme Péruchon:
1) Comparez la régression dans la névrose hsytérique et dans la névrose obsessionnelle en ayant soin de la définir précisément et de l'illustrer par un exemple dans chaque cas.
2) Dégagez les idées principales du texte de Freud "La négation" en en faisant un bref résumé. (10 lignes)


NENT (Neuropsychologie et Entretien)
Partie Neuropsychologie :
- Eric Siéroff -
1) Enumérez sans les définir les différents troubles rencontrés lors d'une lésion temporale unilatérale
2) Quel(s) type(s) d'épreuve permet(tent) de distinguer une agnosie aperceptive d'une agnosie associative ?
3) Citez les signes cliniques caractérisant le langage des patients présentant une aphasie de Broca
- Laurent Auclair -
4) Quelles sont les capacités mnésiques préservées dans les syndromes amnésiques ?
- Isabelle Jambaqué -
5) Définissez la dyslexie développementale et énumérez (sans détailler) les principales hypothèses neurocognitives

Partie Entretien clinique :

Madame D consulte une psychologue dans un cabinet de psychologie en ville sur le conseil de la psychologue qui suit sa petite fille Stéphanie, 5ans, dans un CMPP où elle avait été adressée par son pédiatre pour une constipation opiniâtre.

Mme D: (s'assied dans le fauteuil que lui offre la psychologue, semble émue, hésitante). Je viens vous voir parce que Mme A. m'a dit que ce serait bien pour Stéphanie...
La psychologue: Vous même, vous n'en auriez pas ressenti le besoin?
Mme D: Non, je ne pense pas, mais si c'est bien pour ma fille... (silence)
La psycho: oui, qu'est ce qui lui arrive à Stéphanie ?
Mme D: Eh bien, elle a tendance à se constiper fréquemment et c'est le pédiatre qui nous a adressé au CMPP. Il dit qu'elle a besoin d'être moins anxieuse à ce sujet
La psycho: oui, y'a t'il d'autres situations où, vous, vous la sentez anxieuse?
Mme D: disons qu'elle est comme moi, elle n'est pas très extravertie... peut être quand elle va à l'école... la maîtresse dit qu'elle a du mal à se lier aux autres enfants, mais sa soeur c'est encore pire, elle se colle à sa maitresse le matin en arrivant, c'est ce que me dit leur père, car c'est lui qui les emmène le matin à l'école pour que moi je puisse travailler tôt, et le soir moi je les reprends à 6h
La psycho: oui, qu'est-ce que vous faites comme travail?
Mme D: Je travaille dans un ministère où j'ai en charge divers projets liés aux règlementations en matière fiscale
La psycho: c'est un travail qui vous plait?
Mme D: oui, c'est très intéressant, parce qeu même si cela peut paraître rébarbatif au premier abord, je suis en rapport avec d'autres services, j'ai des responsabilités, et puis j'aime travailler, j'ai toujours aimé travailler.
La psycho: oui, il y a longtemps que vous y travaillez dans ce ministère?
Mme D: j'ai eu la possibilité de passer des concours de la fonction publique après mes études et cela me convenait bien d'avoir un peu de sécurité en travaillant dans un ministère.
La psycho: oui, vous semblez dire que vous aviez particulièrement besoin de sécurité, pourquoi au fond?
Mme D: Et bien, nous étions une famille très nombreuse, et j'avais eu à m'occuper de mes frères et soeurs depuis le décès de Maman, parce que mon père on ne pouvait pas trop compter sur lui. Alors ce n'était pas facile, et j'ai eu beaucoup de mal, alors aujourd'hui j'apprécie de moins me soucier de la fin du mois qu'à cette époque.
La psycho: vous aviez quel âge à ce moment là?
Mme D: j'avais 20ans et pour qu'on ne soit pas tous séparés, j'avais la responsabilité de tous mes frères et soeurs...
La psycho: ils étaient combien?
Mme D: on était 10 (silence, Mme D est très émue)
La psycho: et votre père ne vous aidait pas?
Mme D: très peu parce qu'il n'est pas très fiable, vous voyez ce que je veux dire... (elle pleure)... mes parents s'étaient séparés parce qeu ma mère ne pouvait plus le supporter, il la battait, alors nous on l'avait poussé à partir de la maison et quelsque temps après ma mère est tombée malade, elle a été opérée et elle en est morte. On n'a pas vraiment su ce qui s'était passé, elle avait un cancer et elle ne nous en avait jamais rien dit, on ne s'en était pas aperçu. C'est les médecins qui nous l'ont appris une fois qu'elle est morte.. on ne savait pas.. (elle pleure) ...
La psycho: et aujourd'hui vous vous sentez coupable?
Mme D: j'y pense tous les jours à ma mère, je sens bien que je n'ai rien admis de tout cela, c'est comme si elle était toujours là...
La psycho: c'est arrivé il y a longtps?
Mme D: 15 ans... (elle se tait, semble plongée dans ses souvenirs)
La psycho: et depuis vous êtes habitée par des interrogations à son sujet?
Mme D: Je me dis qu'on a rien vu... et puis mes frères et soeurs tout ne s'est pas très bien passé pour eux...
La psycho: C'était peut être une tâche impossible que de vous confier si jeune tous les enfants?
Mme D: J'ai preservé mes études, j'ai fini tout de même mon DESS, cela je ne voulais pas le sacrifier, et peut être que mes frères et soeurs m'en voulaient de cela, je suis la seule qui ai pu faire des études supérieures, je savais qu'il fallait que j'y arrive, pour ma mère, cela lui avait toujours fait plaisir de voir que je réussissais un peu
La psycho: cela, elle l'avait su?
Mme D: oui, j'étais la seule pour laquelle cela marchait bien à l'école et je crois qu'elle en était un peu fière, ma mère n'avait pas fait d'études, elle voulait que chacun réussisse, mais cela n'a pas marché pour tous.. (elle pleure)
La psycho: cela vous fait souffrir d'y penser?
Mme D: oui, je me demande ce que j'aurais pu faire
La psycho: Mme D, vous avez sans doute fait beaucoup, mais il me semble, pour en revenir à ce qui vous ammène ici que peut être toute cette question vous préoccupe encore beaucoup et que de ce fait, peut être Stéphanie vous apparait comme une petite fille qui, elle, a d'autres conditions familiales?
Mme D: oui, c'est sûr, je m'entends bien avec son père, et nous avons décidé de n'avoir que deux enfants
La psycho: mais du même coup, est-ce que parfois, vous ne vous dites pas qu'elle a tout pour être heureuse, elle?
Mme D: Oui, c'est justement pour cela que je ne comprends pas car sa psychologue pense qu'il y a peut être quelque chose qui ne va pas dans notre relation, elle et moi, alors que moi j'ai l'impression que je fais ce que je peux
La psycho: Je vous crois volontiers, mais peut être pourrions nous si vous le souhaitez nous revoir et essayer ensemble de comprendre ce qui se passe
Mme D: il faudrait que je vienne souvent?
La psycho: je ne peux pas vous le dire comme cela, nous pourrions en reparler, mais aujourd'hui en comprenant ce qui occupe beaucoup vos pensées, nous avons commencé à comprendre quelque chose de votre relation à Stéphanie. Voulez vous que nous reprenions rendez vous?
Mme D: oui, je veux bien


Commentez trois moments particuliers de l'entretien en expliquant et justifiant les interventions de la psychologue, et en en suggérant éventuellement d'autres.



PARCOURS CLINIQUE-PATHO


PARE (périnatalité)
Vous devez traiter 2 questions sur les 3 suivantes :
1) Qu'entend-on par "fonction contenante" de la mère?
2) Comment le psychologue peut-il concevoir son travail en maternité?
3) Comment appréhender l'impact d'une dépression maternelle sur un bébé?


ADJA (psychologie clinique et psychopathologie de l'adolescent et du jeune adulte)
Traitez au choix une des 2 questions suivantes :
1) Cours de Michèle EMMANUELLI
Comment la perspective psychanalytique permet elle de comprendre la violence à l'adolescence ?
2) Cours de Pierre SULLIVAN
L'adolescence est comparable dans sa structure à un symptôme et à un phénomène psychique courant, lesquels ? Développez.


GRIF (Groupe, famille, institution)
Répondez aux deux questions suivantes. Vous utiliserez une copie par question.
1) Que pouvez-vous dire de la structure et du fonctionnement du couple?
2) Comment pouvez-vous caractériser le lien fraternel?
NB : Documents autorisés


SOMA (psycho-somatique)
Répondre aux deux questions suivantes :
1) En partant de l'idée qu'une intervention chirurgicale peut être vue comme une collision entre la realité externe et interne, expliquez en quoi l'acte opératoire représente un risque psychique pour des enfants ou des adolescents.
2) Discutez la différence entre conversion et somatisation en vous appuyant sur la définition du concept d'etayage come fondement de la référence au corps. Donnez un exemple clinique expliquant en quoi il est illustratif d'une de ces manifestations.


LENF (Clinique de la famille - O. Bourguignon)
Traiter les 2 questions.
1) Enoncez et explicitez brièvement les différents mécanismes psychiques qui peuvent rendre compte de la transmission d"éléments psychologiques d'une génération à l'autre.
2) Qu'est ce que J-G Lemaire entend par "caractère principalement défensif du choix d'un conjoint" ?


ETIN (c'est quoi ?) :
En vous appuyant sur des exemples, vous dégagerez les articulations théoriques et cliniques du narcissisme et de la perte d'objet.


PARCOURS NEUROPSYCHOLOGIE


NPDP (neuropsychologie développementale)
Sujet M. Moutier :
A partir de donneés expérimentales précises, expliquez comment peut-on rendre compte des difficultés de prise de décision chez l'enfant sain OU chez l'adulte fronto-lésé ?

Sujet Mme Jambaqué :
De quelle(s) façon(s) une lésion hémisphérique gauche chez l'enfant peut-elle avoir un impact sur le développement neurocognitif (profil d'aptitudes, mécanismes de récupération et effets des lésions cérébrales précoces) ?


PERA (perception - attention)
Perception Auditive (1 copie) :
Une lésion cochléaire affecte t-elle la perception de la hauteur des sons? Justifiez votre réponse, et indiquez en quoi l'étude des effets de lésions cochléraires permet de déterminer la nature des mécanismes impliqués dans le calcul de la hauteur.
Perception visuelle (1 copie) :
Expliquez pourquoi la perception colorée est considérée comme une véritable construction mentale.
Attention :
Expérience trop longue à retranscrire (avec tableaux etc...)



...A SUIVRE...


Dernière édition par le Sam 27 Jan - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shrink Universe
MODO
MODO


Nombre de messages : 1279
Age : 11
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Annales Master 1 - Année 2005-2006   Sam 27 Jan - 13:51

PARCOURS TRAVAIL ET VIE SOCIALE (TVS)



META (c'est quoi ?):
Répondre au choix à la partie A,B,C ou D
*Partie A: Question sur l'expérimentation
Pourquoi la condition contrôle est-elle nécessaire à tout plan expérimental?
*Partie B: Questions sur l'enquête
1) Donner une brève définition de l'enquête qui permette de spécifier en quoi cette méthode de recherche se différencie de la méthode expérimentale. Citer les phases classiques de déroulement d'une enquête.
2) Dans un rapport d'enquête, lorsqu'on compare l'échantillon théorique et l'échantillon réel, quelles sont les colonnes qui permettent de voir qu'il s'agit bien d'un échantillon probabiliste?
Quels sont les biais"classiques" et inévitables d'un échantillon par quota qui n'existent pas dans un échantillon probabiliste? Justifier votre réponse.
*Partie C: Question sur les méthodes d'analyse de l'activité
A travers la descritption du cas présenté lors de la séance de travaux dirigés, décrivez en détail et commentez brièvement les étapes de la démarche de l'analyse du travail ainsi que les méthodes utilisées.
*Partie D: Question sur la psychométrie
Quelles sont les limites méthodologiques des procédures d'évaluation des personnes utilisées en sélection professionnelle? Comment pourrait-on améliorer de tels dispositifs?


PASO (c'est quoi ?) :
1) Comment peut-on expliquer l'origine de la rationalité limitée dans les organisations?
2) Vous commenterez ce bref extrait d'un récent (1996) ouvrage sur les organisations:
"Considérer dans le même temps qu'une organisation est à la fois une machine, une famille, une jungle et un théâtre exige que l'on soit apte à réfléchir de manières différentes sur la même chose et au même moment. Les leaders, tels des surfeurs, doivent continuellement chevaucher la crête de la vague du changement (...) Il est vital pour un leader moderne d'avoir la faculté d'appréhender les organisations sous plusieurs angles."


EGO (c'est quoi ?) :
1ère partie : Psychologie sociale
Répondez aux 4 questions suivantes. Les réponses doivent être brèves et n'inclurent que les informations directement pertinentes.
1) Les individus sont motivés à se percevoir positivement. A cette fin, ils ont tendance à se percevoir comme possédant des caractéristiques liées au succès.
a) Décrivez le processus "d'accessibilité sélective des souvenirs autobiographiques qui sous-tend cette perception de soi motivée.
b) Ensuite, présentez (brièvement!) une étude empirique illustrant ce processus.
c)Quelle explication alternative (à savoir, explication non motivationnelle.
2 ou 3 phrases suffisent)a été avancé et écarté pour expliquer les résultats de l'étude?

2)Les individus sont motivés à vérifier leur soi (Swann) et ils sont aussi motivés à avoir une image positive de soi (Weinstein, Kunda). Ces 2 motivations peuvent entraîner chez les individus des tendances contradictoires (dans la recherche des informations les concernant). Présentez 2 propositions (a et b) permettant de réconcilier cette contradiction et complétez votre réponse avec un exemple (ou une étude empirique très brièvement décrite) pour chacune des propositions.

3)a) Donnez une définition du concept de "soi possible" et présentez ses deux principales fonction (Markus et Nurius, 1987).
b) Drécrivez une étude qui montre que le soi possible est un concept distinct du soi actuel et, par conséquent, qu'il explique ou prédit certaines observations que le soi actuel ne peut pas expliquer ou prédire.

4)"Une comparaison sociale ascendante entraîne une baisse de l'estime de soi". Etes-vous d'accord avec cette proposition? Justifiez votre réponse à l'aide d'études empiriques (brièvement décrites!) ou de théories sur le soi.

2ème partie : Psychologie différentielle
Choisissez de répondre à une question des deux questions suivantes:
1) Montrez comment différentes conceptions de la personnalité peuvent apporter des connaissances sur les dimensions du soi.
2) Expliquez la méthode utilisée par Fleeson et Baltes (1998) pour rendre compte des différences individuelles dans leur apporche multidimentionnelle du développement réussi de vie. Décrivez brièvement les résultats observés.


PROF (c'est quoi ?) :
Traitez les 2 questions suivantes
1)La formation à la recherche ne devrait pas avoir comme seule et unique issue professionnelle le métier d'enseignant chercheur ni le métier de chercheur. Selon vous, à quelles issues professionnelles, intéressantes et pertinentes notamment du point de vue du développement de la recherche appliquée, pourrait conduire cette formatin particulière?

2)L'approche de l'activation du développement vocationnel de la personne peut-elle aider le psychologue du travail qui intervient dans l'aide à l'insertion professionnelle des populations jeunes à faible qualification? Dans ce contexte d'application, quelles précautions déontologiques devront être prises par le psychologue dans la formulation d'un projet professionnel?


... A SUIVRE...

NB : si vous avez des suggestions, corrections, infos supplémentaires etc à apporter, merci de me contacter par MP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Annales Master 1 - Année 2005-2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Droit penal
» c'est si dur la seconde année ?
» RENTREE 2005-2006
» Cours du CNED, Lettres-Histoire, 2005-2006
» Les premiers pas : foire aux questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ShrinK UniversE :: A la fac :: Cours et Annales :: Paris V-
Sauter vers: