Ψ - Forum des étudiants en psychologie - Ψ
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [P5 - L3] Etude de cas CLIPA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 15:20

j'aurais aimé savoir de quoi vous avez parlé pr l'étude de cas et surtout quel est le diagnostic que vous avez fait.Moi je pense m'être plantée, alor on sait jamais ça pourra peut-être me réconforter!!lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 19:41

pour le diagnostic: névose phobique avec phobie sociale
pour le blabla: j'ai relevé tous ces symptomes (palpitation...), son histoire familiale et donc la phobie serait apprise car la mére est toute puissante et le père absent, enfin effacé...
enfin bref, j'espére ne pas m'être trop plantée mais bon rendez vous le 8 juin pour le verdict
bon courage pour la physio, c'est une autre paire de manches....
Revenir en haut Aller en bas
kojevo
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1169
Age : 34
Niveau d'étude : Psy spé en neuropsycho (doctorante 3ème année)
Fac : Paris Descartes
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 20:14

Peut importe le diagnostic.. ce n'est pas vraiment ce qu'on vous demande en L3 (déjà qu'en M2.. ); ce qui importe c'est d'avoir su relever la symptomatologie et ce que les profs attendent c'est qu'en fonction de celle-ci vous puissiez poser des hypothèses diagnostiques différentielles.. En soi un diagnostic n'est pas la fin! (même les psy avec du bagage derrière eux peuvent se planter..).

Bref, pas de panique si vous n'avez pas mis la même chose que machin et machine, si vous avez réussi à argumenter ce que vous écriviez c'est là le principal!

_________________
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque (R.Char)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 20:35

kojevo a écrit:
Peut importe le diagnostic.. ce n'est pas vraiment ce qu'on vous demande en L3 (déjà qu'en M2.. ); ce qui importe c'est d'avoir su relever la symptomatologie et ce que les profs attendent c'est qu'en fonction de celle-ci vous puissiez poser des hypothèses diagnostiques différentielles.. En soi un diagnostic n'est pas la fin! (même les psy avec du bagage derrière eux peuvent se planter..).

Bref, pas de panique si vous n'avez pas mis la même chose que machin et machine, si vous avez réussi à argumenter ce que vous écriviez c'est là le principal!

Merci Kojevo, ton message est rassurant !
De mon côté j'ai dit également que c'était une phobie sociale, mais je n'ai pas dit que c'était une névrose, car j'ai plutôt ressenti le truc comme un trouble phobique simple, appris plus par imitation et par identification à la mère toute puissante et idéalisée (qui avait aussi des troubles phobiques)
J'ai aussi blablaté sur le fait que la famille avait toujours vécue repliée sur elle même. Enfin bon je suis pas très satisfaite de mon travail, je me suis laissée bouffer par le temps.
On verra bien les résultats !

Voilà pour ma part !
Bon courage noune et lollipop pour PSPN demain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 22:05

Tillou a écrit:
De mon côté j'ai dit également que c'était une phobie sociale, mais je n'ai pas dit que c'était une névrose, car j'ai plutôt ressenti le truc comme un trouble phobique simple, appris plus par imitation et par identification à la mère toute puissante et idéalisée (qui avait aussi des troubles phobiques)

Pareil.. j'ai pas parlé de nevrose...
enfin, je trouvais ses symptomes un peu trop légers pour parler de névrose, j'ai juste parlé d'une phobie sociale. En même temps.. à part les palpitation+transpiration+(je sais plus ce que c'était l'autre) , et la peur+évitement des étrangers.. y'avait rien d'autre. Bon après y'a l'histoire de la famille.. mais je l'ai quand même trouvée très légère comme étude de cas (par rapport aux td)
Bref on verra bien ! Arrow

M***e à tout l'monde pour demain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 22:19

petitcoeur a écrit:
Pareil.. j'ai pas parlé de nevrose...
enfin, je trouvais ses symptomes un peu trop légers pour parler de névrose, j'ai juste parlé d'une phobie sociale. En même temps.. à part les palpitation+transpiration+(je sais plus ce que c'était l'autre) , et la peur+évitement des étrangers.. y'avait rien d'autre. Bon après y'a l'histoire de la famille.. mais je l'ai quand même trouvée très légère comme étude de cas (par rapport aux td)
Bref on verra bien ! Arrow

M***e à tout l'monde pour demain !

Oui je me suis dit pareil... J'ai pas vu un brin de problématique sexuelle dans le cas perso... Rolling Eyes
Effectivement elle était assez légère j'ai trouvé aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 22:41

moi j'ai parlé de névrose phobique avec phobie sociale mais j'ai peur que d'avoir parlé de névrose m'enlève pas mal de point!
bon j'ai aussi parlé de l'histoire familiale et de la mère mais j'ai vraiment trouvé qu'il n'y avait pas beaucoup de symptômes et c'était dur de trouver beaucoup de choses à dire sur ce cas!
je m'attendais à mieux!lol

en espérant qd meme avoir la moyenne!

bon courage à tout le monde pr PSPN demain, je croise les doigts!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 23:34

lollipop a écrit:
moi j'ai parlé de névrose phobique avec phobie sociale mais j'ai peur que d'avoir parlé de névrose m'enlève pas mal de point!
bon j'ai aussi parlé de l'histoire familiale et de la mère mais j'ai vraiment trouvé qu'il n'y avait pas beaucoup de symptômes et c'était dur de trouver beaucoup de choses à dire sur ce cas!
je m'attendais à mieux!lol

en espérant qd meme avoir la moyenne!

bon courage à tout le monde pr PSPN demain, je croise les doigts!!

Comme disait kojevo, l'essentiel est d'argumenter ta réponse. Ils s'attendent juste à voir qu'en L3 ont a compris comment relever les symptomes, les classer, en parler dans de jolies phrases, et essayer d'en tirer un petit diagnostic.
Et puis bon, dans tout les cas, tu ne fais que des suppositions. Ca serait trop facile si tu pouvais diagnostiquer quelqu'un en te basant sur trois paragraphes.. Smile
So.. t'en fais pas trop ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 23:43

oui j'espère! la je sui partie pour 2semaines de panique!!lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Jeu 24 Mai - 23:50

lollipop a écrit:
oui j'espère! la je sui partie pour 2semaines de panique!!lol
Mais non t'inquiètes ! De tout de manière on ne sait pas quel était le diagnostic.
Mais c'est pas le point fondamental non plus : il y a le relevé de la sémiologie, les diagnostics différentiels qui comptent également
Et puis il y a aussi 10 points à gratter sur la partie Sultan + Lhomme Rigaud.
Et puis dans tous les cas même si grosse plantade faut se dire qu'il y a le TER qui peut rattraper le coup (et PSPN... on y croit, on y croit ! Laughing )

Bon allez faut que je lâche le forum sinon j'en ai encore pour des heures avec PSPN lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Ven 25 Mai - 0:09

bah j'ai changé de sujet en janvier pour mon TER et mon prof le voulait pour début mai donc ça a été très serré, du cou je n'y croi pa tro!
concernan la partie de sultan, il n'y a eu aucun pb mais celle de lohmme-rigaud, je l'ai trouvé un peu abusée surtout que pour certaines questions on ne savait pas très bien ce qu'elle attendait

heureusement que ADP es la !!lol

bon courage pour les dernières réivsions
Revenir en haut Aller en bas
Psylo
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Age : 40
Niveau d'étude : Psychologue Clinicien
Fac : Lyon
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Ven 25 Mai - 9:59

Heu... je peux poser une question de non connaisseur (je ne suis pas à Paris 5) je ne sais donc pas du tout comment vous voyez les choses et ce qui vous est demandé.

Le message de Noune me semble plutot se poser dans une perspective cognitivo comportementale, plus que dans une perspective psychodynamique psychanalytique. (ce qui est juste un constat)
Et je me demande pour ceux qui n'ont pas parlé de Névrose comment vous pensez alors une "phobie sociale" et comment vous l'entendez.

_________________
Il n'est pas si loin le temps ou les loups
Etaient maitres au cercle des sages.
La mémoire de ceux qui sont devenus fous
Porte encore les traces de leur dressage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appartenances.free.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Sam 26 Mai - 0:52

Psylo a écrit:
Et je me demande pour ceux qui n'ont pas parlé de Névrose comment vous pensez alors une "phobie sociale" et comment vous l'entendez.

Pour moi une névrose, y'a une problematique sexuelle derrière..
enfin y'a un complexe d'oeudipe qui n'a pas été résolu, et donc conséquences...
alors que là, y'avait pas suffisament de symptome pour parler de névrose (à mon avis). D'autant plus que dans ce cas, Elle (je sais plus quel nom ils lui avait donné) disait avoir peur des gens parce qu'elle ne trouvait rien à leur dire, et qu'elle avait peur qu'une fois la discution engagée ils (les etrangers) se rendent compte de sa "nullité" (terme utilisé par elle si j'me souvien bien..), et la raison pour laquelle elle était venue en consultation, c'est parce qu'elle devait commencer un nouveau job en tant que vendeuse (de fleur jcrois), et qu'elle voulait pas que sa phobie interfère dans son travail;..

Bon après c'est mon interpretation de la chose.. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Sam 26 Mai - 3:32

Je suis assez d'accord avec toi petit coeur.
Pour moi à la base de toute névrose il y a cette non résolution du conflit oedipien, avec refoulement des représentations incesteuses et agressives. L'angoisse est alors secondairement déplacée sur un objet ou situation particulière (dans le cadre d'une névrose phobique)
Dans le cadre d'une phobie sociale la situation phobogène c'est grossomodo les interactions sociales.
En tout cas c'est ce que j'ai compris en cours.

Et là dans l'étude de cas, bah j'ai rien retrouvé de tout ça, et je ne vois pas trop sur quoi se sont basés les gens pour parler de névrose. Si c'est juste parce que le père de la fille était malade je trouve ça un peu léger...
Ca m'intéresserait de voir le point de vue de ceux qui ont parlé de névrose. Sur quoi vous êtes vous basés ? Je suis peut être passée à côté mais je n'ai pas du tout ressentie l'organisation névrotique de la personnalité de la patiente.
Je ne dis pas que j'ai raison, c'est juste l'impression générale que j'ai eu de ce cas, et c'est intéressant de confronter les points de vue ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Psylo
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
Trop tard, c'est l'anoxie cérébrale...
avatar

Masculin Nombre de messages : 1186
Age : 40
Niveau d'étude : Psychologue Clinicien
Fac : Lyon
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   Sam 26 Mai - 9:39

.....Comme à prévoir... je ne suis pas du tout d'accord sur ces points la au niveau de la psychopatho... mais bon...
En fait, la différence (pour moi) c'est que la phobie sociale est un symptome, la névrose, patho du narcissisme ou psychose font référence à une organisation psychique, selon que l'on décrive des symptomes ou que l'on fasse une hypothèse de """structure""", on ne prend pas les choses au même niveau.

Et, (encore pour moi) une phobie sociale est quelque chose qui a pas mal de chance d'être en deça de la névrose ou, pour faire vite, l'objet phobique est plutot bien circonscrit et précis (j'ai pas lu le cas donc faut voir...) et si on n'est plus dans une névrose, alors on est du côté des limites, voire d'une psychose en devenir...


Enfin...
Pour continuer... (j'ai pas lu le cas hein...) avoir peur des gens, si on s'arrête là, on n'a rien à en faire... mais avoir peur des gens, ce peut être éviter de se confronter à la différence, (sexe génération...par exemple), elle à peur qu'on se rendre compte de sa nullité... ca peut faire penser à une question de la castration... ou du côté du narcissisme justement...tout dépend si la situation fais plutot penser à quelque chose de la honte...


(bon, voila en quelques lignes que le diagnostic différenciel se dessine... difficile de s'en défaire finalement....)

Bon, le but n'est pas de vous faire flipper... hein... je n'ai pas lu le cas et je ne sais pas ce qui vous est demandé... mais juste d'apporter un éclairage et un point de vue.

_________________
Il n'est pas si loin le temps ou les loups
Etaient maitres au cercle des sages.
La mémoire de ceux qui sont devenus fous
Porte encore les traces de leur dressage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appartenances.free.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [P5 - L3] Etude de cas CLIPA   

Revenir en haut Aller en bas
 
[P5 - L3] Etude de cas CLIPA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» projet de fin d'etude economie
» Etude des observations d'ovnis en forme de triangle
» etude d'alimentation machine
» Etude spectrale passée et à venir, info ou intox ?
» Etude cas-témoins avec 1 cas pour 3 témoins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ShrinK UniversE :: A la fac :: Cours et Annales :: Paris V-
Sauter vers: